Cinémathèque : F. J. OSSANG IN PERSON (archives)

La cinémathèque française

Chili, France – 1997 – 97’

(DOCTEUR CHANCE)
Docteur Chance de F. J. Ossang avec Elvire, Pedro Hestnes, Joe Strummer, Marisa Paredes

Lecture par F.J. Ossang

« Joe Strummer est tombé dans le ciel ce 23 Décembre. Eclats. London’s falling. Comment tuer les mots. Nous sommes seuls, murés dans une poche de France.
En 96 nous étions au Chili ? Joe Strummer était venu jouer le ghost pilot fatal. On s’était connu à Londres en 94. Il avait lu le script puis dit : « Acting is better for Actors, no… » Générosité finale, il avait lancé : – ok, Ossang, je le fais… et du même élan complice avait tracé le schéma de la naissance écossaise de sa mère, entre Bonar Bridge et Clashmore (sic !) ? quand lui-même avait vu le jour en Turquie…Et puis les ans étaient passés, visite à Paris, fax et fax, mois vides, no french production, Dr Chance film impossible… En 96, quand j’avais enfin pu faire signe à Joe pour indiquer que nous partions tourner au Chili, sa réponse était tombée : – too late, trop rêvé « from the corpse of universe ».. Désespéré bien que je comprenne sa lassitude, j’avais adressé un dernier fax : la photo de Fitzgerald levant depuis les années du gin, soustitrée de la nouvelle « Cent faux Départs » pour signer juste : « So Long, Joe… » Dans la nuit même, vers 5 heures, le phone avait sonné : « You’re right, Ossang ? Let’s Go… ». 3 mois plus tard, le film implosait en plein désert d’Atacama. Strummer avait débarqué, impérial via Santiago et
Iquique, à 3000 mètres dans les Andes, précisément à Mamina… Le Dr Chance était en extrême péril ? mais Joe était toujours là. Fast cars, Cédes et Pontiac, fast girls, et ce jet échoué dans le désert ? playing Crude Rock’n’Roll & Nude Life ? Angels luisant parmi l’acier solaire liquide et les morceaux de ténèbres. TOUT, soudainement, s?était réuni, étoiles au bout des doigts pour décrire le mariage blakien du ciel et de l’enfer… Cette nuit Joe s’en est allé, gardé par les plus divins chevaliers d’Arthur ? la Banshee veillant à la réincarnation du génie passé par l’Ecosse, le Caire, New-York et le Mexique… Terrible calcul de W.S.Burroughs, ce 23 Joe Strummer s’envole ? voir si le ciel existe… Love Forever Joe … See You Soon…
Your Brother F.J. Ossang

(23 Décembre 02) »
F.J. Ossang
Poète lyrique-électrique de la distorsion sémantique et de la tentation par les gouffres. Fondateru du mythique groupe industriel-métal MKB Fraction Provisoire (Messagero Killer Boy). Deuils (L’Ode à Pronto Rushstonsky). Rencontres marquantes et amitiés avec Claude Pélieu, Joe Strummer et le peintre situationniste Ralph Rumney. Cinéaste, également auteur de trois films de long-métrage.

Ce contenu a été publié dans filmographie, sites externes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.