FEU! Ressort en vinyle et cd chez Rotorelief le 26 avril 2024

Réédition de l’original de 1993, augmenté de Génotype du Messagero Killer Boy, qui n’était sorti que sur echolocation du label ami Optical Sound

Disponible Fnac, Cultura, chez vos disquaires favoris si vous en faîtes la demande 😉 et sur le site de Rotorelief !!!

Ajout du jour : belle chronique sur Popnews

Publié dans discographie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Chronique et photo de Renaud MONFOURNY sur FEU!

En forme d’hommage à son ami poète disparu Jean-François Charpin, FJ Ossang  s’enferma en studio avec Jack Belsen pendant dix jours, invitant Jac Berrocal et sa trompette sidérale. Ainsi naquit Feu ! en 1993. Un disque réédité chez Rotorelief records et franchement indispensable : c’est poétique, engagé, plein de tension, foncièrement rock, noise’n’roll comme il est dit. Avec aussi des textes d’Ossang infusés à la beat generation et au rock, ce disque est véritablement mythique… Feu !

Le très recommandable photoblog de Renaud Monfourny !

Publié dans discographie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Feu ressortie vinyle : article de YANNICK BLAY dans OBSCKüRE

F.J.Ossang est-il un grand poète ? Car comme il le clame si bien en chanson : « un grand poète est un poète mort » ! Une chose est sûre, le Toulousain est un grand conteur qui déclamait avec son groupe Messageros Killer Boys des sentences saillantes avec une voix grave, habitée et assurée, qui claquait comme un coup de fouet sur âmes brûlantes. 

Feu!, album sorti en 1993 et réédité aujourd’hui par Rotorelief, est une bonne entrée en matière pour quiconque ne connaîtrait pas encore cette formation noise’n’roll demeurée, bizarrement, un peu dans l’ombre. Outre la personnalité théâtrale et charismatique d’Ossang, la force des MKB tenait également dans le son et les riffs de guitare de feu Jack Belsen. La preuve par vite, il suffit d’écouter l’incroyable titre d’ouverture et éponyme pour s’en rendre compte : une tension permanente s’en dégage et on est pris à la gorge, dos au mur. Il faut dire que, pour le coup, les deux chansons les plus fortes du disque ne comprennent pas de textes signés Ossang,  mais un certain Jean-François Charpin, auteur d’un seul livre avant de mourir à trente ans, Les Poubelles De Babylone. Avec la diction parlée chantée d’Ossang, ces « charpinades » sortent viscéralement des tripes et de la bouche d’Ossang pour mieux vous labourer l’estomac.

lire la suite

Publié dans discographie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

projection de 9 DOIGTS dimanche 25 février à 18 heures dans la belle grande salle du GRAND ACTION (Paris V°) !

En présence de Raphael Matche, Lionel Tua et de nombreux autres

Publié dans filmographie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Promotions ! DVD 9 Doigts à 9.99€ chez Capricci

Locarno 2017 – Prix du Meilleur réalisateur, L’Etrange Festival 2017, Helsinki 2017, BFI 2017, Busan 2017, Mar del Plata 2017, Torino 2017, FICUNAM 2018, Istanbul 2018, Molovist 2018, Taipei 2018, FICCALI 2018

Cliquez ici pour commander

Publié dans filmographie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Journal d’une congélation, ou Ce curieux atour dans le Matricule des Anges

octobre 2023 | Le Matricule des Anges n°247 | par Guillaume Contré

Dans une écriture vive et dense, lyrique et provocante, F.J. Ossang dresse un autoportrait qui est aussi celui d’un monde qui ne cesse de se déréaliser.

Un livre

Ce curieux autour des ténèbres

de F.J. Ossang

Editions Corridor bleu

Des fragments poétiques et réflexifs, entre introspection, imprécations et visions elliptiques, comme jetés sur la page au cours de l’année 2020 dans une certaine urgence, une manière d’exorcisme, ne sauraient constituer un nouvel exemple de ce genre douteux que l’on a nommé le « journal de confinement ». Si l’annonce de la congélation momentanée de toute activité au début du mois de mars 2020 semble bien être le point de départ de la rédaction des diverses entrées de ce texte en vérité inclassable, leur auteur, le cinéaste et écrivain F.J. Ossang, y voit surtout l’opportunité de mettre en mots ce qu’il appelle lui-même un « virage du monde » : quelque chose, dans ce confinement, parle d’un changement négatif qui couvait depuis longtemps. Il y a décidément quelque chose de pourri au royaume d’Occident, alors que « des imbéciles essayeront de relancer un monde qui s’effondre ». Et nous, pauvres spectateurs attrapés comme des mouches dans la toile numérique, sommes condamnés à contempler notre reflet se désagréger dans « la pupille des télécrans jeteurs de sorts ».

lire la suite

Publié dans blibliographie | Marqué avec | Laisser un commentaire

Signature FJ Ossang et Arnaud Labelle Rojoux à Paris

A la librairie EXC L’Extrême Contemporain, 18 passage Molière 75003 Paris

25 novembre pour Ce Curieux Atour des Ténèbres

17 décembre pour les LES GUERRES POLAIRES ET GENERATION NEANT, parus aux Presses du Réel (site)

Il y aura aussi « Le Culte Des Bannis » (800 pages) d’Arnaud Labelle Rojoux – de Vince Taylor à WS Burroughs via David Lynch, JL Godard, Claude Pélieu, Rodanski…

Publié dans blibliographie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Rencontres avec Fj Ossang, Université Paul-Valéry, Montpellier 10 novembre 2023

projections, lecture, signatures et « journée d’étude »

Publié dans blibliographie, discographie, filmographie | Laisser un commentaire

Ce curieux atour des ténèbres dans le Matricule des Anges d’octobre 2023 !

Publié dans Non classé | Marqué avec , | Laisser un commentaire

F.J. Ossang: « Nous sommes peut-être en enfer », ITW chez Syncopes

F.J. Ossang a publié son premier livre de poésie en 1976 – l’année de ses 20 ans –   et dans la foulée sa revue CEE, dans laquelle on découvrait avec bonheur des écrits explosifs de William Burroughs, « immense poète de la fin des temps », de Stanislas Rodanski, le poète surréaliste qui s’était fait interner dans un hôpital psychiatrique, et de Claude Pélieu, le poète traducteur de la Beat Generation, 

« exilé au pays des flippers, des junkies et des clignotements transcontinentaux ».

Ossang est d’abord un poète – et quel poète ! – qui s’empare très vite du rock punk puis de la musique industrielle avec ses acolytes de MKB, Messageros Killers Boys, un sommet de la contre-culture hexagonale. Et il n’arrête pas d’innover : le voilà cinéaste, rebelle comme il se doit, audacieux, inventif, brillant. Son parcours prend une nouvelle dimension, le ton est unique : Docteur Chance, Dharma Guns, 9 Doigts :  son œuvre cinématographique fascine. 

lire la suite

Publié dans blibliographie | Marqué avec , | Laisser un commentaire