Art Press, Cabinet de curiosités, chronique de 9 Doigts

Par Jean-Jacques Manzanera.

F. J. Ossang, 9 doigts, 2018, 99 mins.


 
Après Laissez bronzer les cadavres d’Hélène Cattet et Bruno Forzani et les deux derniers courts métrages de David Lynch, c’est au tour de l’enchanteur 9 doigts du globe-trotteur F. J. Ossang de rejoindre notre “Cabinet de curiosités” : larguez les amarres !

 
Alors que sa capacité à émerveiller semble de plus en plus minoritaire, certains artistes s’évertuent, dans le sillage de Pasolini, à chercher le secret d’un cinéma de poésie qui pourrait réenchanter le monde et l’imaginaire. La tâche semble difficile dans l’espace du cinéma français, volontiers naturaliste et ivre de son rapport au réel, d’où le plaisir intense que peuvent procurer ceux qui, contre toute attente, larguent les amarres usuelles du roman psychologique ou social pour explorer des contrées autrement plus dépaysantes. Depuis le début des années 1980, F. J. Ossang est de ceux-là, avec une dizaine de courts métrages et cinq longs qui explorent un territoire énigmatique préférant l’itinérance au confinement, l’expressivité plastique au témoignage morne du réel, les vertus magiques de la parole poétique à l’atone déroulé d’une prose journalistique.

À la fois poète, musicien punk et cinéaste, F. J. Ossang nous emmène dans des périples qui sont autant d’odyssées mentales où des gentilshommes de fortune vont au bout des possibles. Le plus souvent dans un noir et blanc somptueux, parfois en couleurs irradiantes, un puissant imagier en résulte : jeux d’ombre et de lumière qui habitent l’espace de manière spectrale, déserts magnétiques, visages émergeant de nuits d’encre, plans de mers déchaînées, trajets incertains, cartons annonçant lieux évocateurs ou chapitres qui sont autant d’eldorados où se perdre.

lire la suite

Ce contenu a été publié dans chroniques films, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.