Nous écrire !

  

 

 Lexique  bourdieusien —Parcours erratique de morceaux choisis

  

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

  

HOLISME

« Samir (élève de Terminale ES ) : On vous présente comme un sociologue « holiste ». Qu'en pensez-vous ?
- P.Bourdieu : D'abord ce mot « holiste » ne veut pas dire grand chose. Il vient du grec holos qui veut dire tout, totalité. C'est un mot qu'un certain nombre de gens parmi les économistes et les sociologues opposent au concept  individualiste . En général,  holiste  est un mauvais mot, une insulte. C'est au fond tout ce que les économistes néoclassiques n'aiment pas. Le  holiste  par excellence, pour eux, c'est Marx, leur bête noire. Les gens qu'on met dans cette case expliqueraient les phénomènes sociaux comme une totalité par opposition à ceux qui partent des individus. C'est une opposition qui n'a pour moi aucun sens comme l'opposition entre individu et société. Elle est partout, sert de sujet de dissertation mais elle ne veut strictement rien dire dans la mesure où chaque individu est une société devenue individuelle, une société qui est individualisée par le fait qu'elle est portée par un corps, un corps qui est individuel. Même un individu économique est un être, un sujet collectif : qu'il soit un citoyen quelconque qui va faire son marché ou un entrepreneur, il a une tête collective, un langage collectif. Ce qui est embêtant, c'est que ce genre d'oppositions archi-fausses existent, continuent à circuler et à retarder la recherche. 

( Paris-Bourdieu-Marseille , "Une classe de première ES dun lycée de ZEP de Marseille rencontre Pierre Bourdieu au Collège de France", in Documents pour l'Enseignement Économique et Social, n127, 2002, p.21)

Voir aussi : Individu et société.

  

Les pages Bourdieu

 

Le Magazine de l'Homme Moderne et la liste Champs, 2002.