Nous écrire !

  

 

   
 Lexique  bourdieusien —
Parcours erratique de morceaux choisis
    

  

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

  

DISTINCTION

 La distinction n'implique pas nécessairement, comme on le croit souvent, à la suite de Veblen et de sa théorie de la conspicuous consumption, la recherche de la distinction. Toute consommation, et plus généralement, toute pratique est conspicuous, visible, qu'elle ait été ou non accomplie afin d'être vue ; elle est distinctive, qu'elle ait été ou non inspirée par l'intention de se faire remarquer, de se singulariser (to make oneself conspicuous), de se distinguer ou d'agir avec distinction. À ce titre, elle est vouée à fonctionner comme signe distinctif et, lorsqu'il s'agit d'une différence reconnue, légitime, approuvée, comme signe de distinction (aux différents sens). Il reste que, étant capables de percevoir comme distinctions signifiantes les différences  spontanées  que leurs catégories de perception les portent à tenir pour pertinentes, les agents sociaux sont aussi capables de redoubler intentionnellement ces différences spontanées de style de vie par ce que Weber appelle la  stylisation de la vie  (Stilisierung des Lebens). La recherche de la distinction  qui peut se marquer dans les manières de parler ou dans le refus de la mésalliance  produit des séparations destinées à être perçues, ou mieux connues et reconnues comme différences légitimes, c'est-à-dire le plus souvent comme différences de nature (en français on parle de distinction naturelle). 

( Espace social et genèses des "classes" , in Langage & pouvoir symbolique, Paris, Seuil, Collection Points-Essais, 2001, p.305)

Voir : Goût; Style de vieDistingué.

 

DISTINCTION
(profit de)

Voir : Marché linguistique.

  

Les pages Bourdieu

 

Le Magazine de l'Homme Moderne et la liste Champs, 2002.