FJ Ossang chez Débordements

Rencontré lors du Festival de Cinéma Européen de Séville où il présentait son nouveau film, 9 doigts, F.J. Ossang évoque dans cet entretien son rapport à l’écriture, au cinéma muet ou encore aux genres cinématographiques.

Débordements : Je voudrais commencer par décrire le style de votre œuvre. On dit souvent que vous faites des films crépusculaires, presque apocalyptiques.

F.J. Ossang : Oui, dans la mesure où il y a toujours un double aspect dans l’Apocalypse. C’est aussi le moment où un mystère se révèle. Disons qu’il y a à la fois une précipitation des éléments et une libération catastrophale.

lire la suite

Ce contenu a été publié dans filmographie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *