Conférence de Stéphane du Mesnildot, Tokyo, 26/10/2016

Site original ici

 

cinema1610261700Le fantastique, la face cachée du cinéma français

Ne produisant que des prototypes sans vrai lendemain, jamais la France n’est parvenue à créer un « genre » fantastique qui lui soit propre. Si bien des rendez-vous ont été manqués, le cinéma français n’est pourtant pas que cartésien et impitoyablement rivé au réel. A travers ses incursions dans la féérie, l’insolite, l’anticipation et parfois l’épouvante, c’est en réalité une autre définition du fantastique que propose le cinéma français.
Intimiste, romantique et subversif, le cinéma fantastique français existe bien.
Un parcours à travers les films de Feuillade, Dreyer, Pierre Kast, Claude Chabrol, Roman Polanski, FJ Ossang… et les délices vampiriques de Jean Rollin.

 

Stéphane du Mesnildot

Journaliste aux Cahiers du Cinéma, enseignant et consultant cinéma au Musée du Quai Branly, il a publié trois ouvrages aux éditions Rouge Profond : Jess Franco, Énergies du fantasme, Fantômes du cinéma japonais et Le Miroir obscur, une histoire du cinéma des vampires.

  • 2016/10/26
  • 17:00
  • ouverture des portes : 20min avant la projection
  • l’entrée est gratuite. Jetons numérotés disponibles à partir de 16h.
  • Institut français du Japon – Tokyo (03-5206-2500)
  • Institut français Tokyo – Espace images
    〒 162-8415
    15 Ichigaya-funagawara-machi, Shinjuku-ku Tokyo
Ce contenu a été publié dans filmographie, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *